Le monde se lève contre les violences

7 Nov

Aujourd’hui, à travers le monde, un milliard de femmes (une femme sur trois sur la planète) sont violées ou battues au cours de leur vie. Ce sont donc UN MILLIARD de mères, de filles, de soeurs, de partenaires et d’amies qui sont violentées.

 

V-Day est une fondation créée en 1998 par Eve Ensler, l’auteure des Monologues du Vagin. Depuis près de 15 ans, cette fondation participe à de nombreuses actions pour lutter contre les violences faites aux femmes dans le monde entier.

 

En plus des nombreuses actions qui se développent dans de nombreux pays, permettant des modifications politiques parfois importantes, nous souhaitons participer à l’évolution des mentalités et des mœurs.

 

La place de la France, et de son mouvement féministe, est essentielle dans ce combat.

 

Le 14 février 2013, à l’occasion du 15ème anniversaire de V-Day, nous invitons un milliard de femmes et tous ceux et celles qui les aiment à descendre marcher dans la rue, danser et se soulever pour demander la fin de cette violence. « One Billion Rising » est une promesse, celle de femmes et d’hommes qui s’élèvent dans le monde entier pour dire « Assez ! Maintenant la violence doit s’arrêter ».

 

UN MILLIARD DE FEMMES VIOLENTÉES EST UNE ATROCITÉ,

UN MILLIARD DE FEMMES QUI DANSENT C’EST UNE RÉVOLUTION !

 

Nous n’atteindrons un milliard qu’avec vous ! Votre participation est vitale à cet effort global qui est là pour mettre un terme à la violence contre les femmes et les jeunes filles; nous avons besoin que vous nous aidiez à construire et à développer en France la campagne « ONE BILLION RISING ».

2 Réponses to “Le monde se lève contre les violences”

  1. TIGA janvier 17, 2013 à 7:51 #

    Bonjour. Merci. Que se passe t il à paris? Où trouver la liste des événements qui s’organisent pour le v-day svp?

  2. BAILLIF Thérèse janvier 25, 2013 à 7:05 #

    Les violences envers les femmes, les violences intrafamiliales, sont une aberration de notre humanité, C’est un fléau, une gangraine qui pourrit nos sociétés. C’est injuste, inacceptable, intolérable. Les conséquences humaines, sociales, économiques, sanitaires, sont loin d’être prises en compte à leur juste gravité. Le travail de sensibilisation envers les jeunes, et le public adulte doit être considéré comme une priorité. Ce travail doit être accompagné par un effort de formation auprès des professionnels, des bénévoles.
    S’il doit y avoir une révolution concernant l’évolution des comportement, il est temps de s’y mettre.
    Thérèse BAILLIF
    Présidente fondatrice du Collectif pour l’élimination des violences intrafamiliales, et Fondatrice de l’AFAR, de l’AMAFAR, entre autres
    Saint-Denis de la Réunion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :